AccueilAccueil  FAQFAQ  FAQ PandaFAQ Panda  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Bobo au crâne ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Malalatête



Nombre de messages : 19
Localisation : Amakna
Serveur : Summens
Date d'inscription : 31/08/2007

MessageSujet: Bobo au crâne ?   Mer 3 Oct 2007 - 22:30

Oyawa, comme nous disons sur mon île.
Je me nomme Malalatête, une jeune pandawette de 22 moussons.
Il faut savoir que les filles sont plus rares que les garçons chez nous donc quand le prêtre du village annonça à mes parents qu'ils auront une fille, c'est-à-dire moi leur premier enfant, ils ont remercié notre Déesse bien aimée tous les jours.

Le jour de ma naissance, qui suivait une soirée très pieuse, toujours pour remercier notre sainte Déesse, Seliziéanfleul, ma mère, a répondu ces mots à la question du shaman concernant mon nom « huuuummmmm, mal à la tête ! ». Notre brave shaman, dont je salue l'esprit, a compris que ma mère me nommait ainsi. Il est sorti de notre maison et m'a montrée à mon père, Petiscalafeuille, en lui disant « Voilà ta fille Malalatête, Petitscalafeuille! ». Voilà la petite histoire de mon nom dont je suis fière.

Mon papounet était le forgeur de hache et de bouclier du village. Ainsi j'étais une fille de notable vu que les forgeurs de hache et de bouclier sont au troisième rang dans un village après le chef et le shaman. Ma maman était juste une marchande, excellente à ce qu'il paraît ^^.
Pour autant issue d'un village, je connaissais un peu le monde extérieur grâce à un ami de mon papounet. Cet ami, un Énutrof du nom de Uoscip, me contait plein d'histoires et de légendes sur le monde. Peut-être un jour, je prendrai le temps de vous les répéter ^^.
J'ai passé une enfance heureuse, même si j'étais fille unique, jusqu'à ma dixième mousson.

Un soir, alors que le temps était plus chaud et humide que d'habitude pour la saison, un groupe d'une dizaine de personnages est arrivé au village. C'était des gens singuliers pour moi et la plupart des habitants du village vu que ce n'était pas ni des pandawas ni des énutrofs. Contre l'avis de mon père qui voulait les chasser, ils furent accueillis par le chef et le shaman. Mon père me dissimula à leur vue et me mit dans une cache secrète à la lisière du village pour la nuit me disait-il jusqu'à leur départ. Ceci me permit de voir la fin de la tragédie.
Hélas, durant la nuit après les festivités d'accueil, ces personnages ont tué la plupart des habitants du village qui dormaient paisiblement. Ils réunirent les survivants, adultes et enfants, au centre du village dont mon papounet et ma mère. Le chef, un guerrier à la toison pointue, verticale et de couleur feu, commença à parler et à tuer quelques-uns de mes frères. Il hurlait quelque chose à chaque fois. Il a saisi ma mère, a regardé mon père et lui a posé cette question. Cette question que le vent m'a porté et qui hante toute mes nuits et cauchemars. "Oué ldofus ?". J'ai entendu mon père sangloter et baisser la tête. Le chef passa par le fil de l'épée ma mère. Mon père se libéra de ses entraves et sauta vers le chef qui l'embrocha en plein vol. Mon père eu le temps de lui donner un coup de boule avant de trépasser. Le chef tomba désarmé en hurlant "TUELETOUS !". Ses comparses massacrèrent le chef, le shaman et les cinq derniers habitants du village. Puis ils fouillèrent de fond en comble ce dernier et repartirent bredouille vu leurs mines sombres.

J'attendis la fin de la nuit et du jour avant de sortir de ma cachette. Après avoir pleuré, crié, vociféré, je rassemblais au centre du village les dépouilles de ceux qui furent les amis et les compagnons de ma vie passée. Puis, je jetais quelques fioles d'alcool pandawa avant d'y mettre le feu. Je m'agenouillais et priais tout en maudissant notre Déesse. Ce fus ma première prière et la dernière pensais-je. Mais durant mon extase, la voix mélodieuse de notre déesse toucha mon âme : « Malalatête, si tu veux venger tes parents et ton village, retr..hips, retrouve le dofus noir et blanc. Pour cela, suis le petit barbu violet que tu connais. Mais n'oublie jamais les 3B qui font la fierté de notre peuple. Va ma fille et fait en sorte que je sois fière de toi ! HIPS ! pardon ».

Pendant quelque jours, j'ai survécu comme je pouvais en restant aux alentours du village et en repensant aux paroles de notre déesse. Alors que je revenais d'une cueillette au village, j'aperçu du mouvement dans mon village. Après une approche discrète, je reconnu Uoscip à genoux, au milieu du village, en train de pleurer. Je me précipitais dans ses bras et lui racontais tout. Il m'appris le nom haïs du chef, un iop : Dark Vlad. Cet énutrof, qui avair un coeur d'or, m'adopta et me ramena chez lui à Amakna.

Voilà le début de ma vie qui explique mon caractère : mysanthrope, méfiante envers les étrangers (les races autres que Pandawa et Énutrofs) mais ayant bon coeur et fidèle en amitié et toujours prête à aider son frère et sa soeur, les pandawas.
Je continue une tradition pandawette. En tant que première enfant de mon père, je pratique le métier de forgeuse de hache et avant peut-être de me mettre, un jour, aux boucliers !

Un jour, je vous raconterai comment je me suis trouvée une soeur.
(HRP / Merci de ne pas poster à la suite SVP pour la suite de l'histoire^^/HRP)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Bobo au crâne ?
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» un petit bobo
» [2000 points] bobo magie/tir
» Bobo au crâne ?
» Aurevoir Bobo-Hotel :)
» Je m'appelle Bob, et j'essaie de faire de la bd.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le dojo pandawa :: Le village de Pandala :: La taverne du pandawa ivre-
Sauter vers: